La Renaissance husseinite et la libération de l'homme

784 2017-12-05

L'une des raisons de la Renaissance de l'Imam Hussein (as) réside dans la libération de l'homme. Selon les principes de la sociologie, l'homme est considéré comme unité de base dans la structure sociale. Donc, s'il était vulnérable il laisse un impact négatif sur les autres, sa vulnérabilité s'accroît si les facteurs du progrès de la société ont disparu.

A l'époque omeyyade, Muawiya a essayé  d'assassiner les sages dirigeants en fabriquant des complots et a éliminé les brillants  leaders de la communauté musulmane dont l'imam Ali (as), l'imam El Hasan (as), Malek El Ashtar, Hujr Ibn' Adi, Ammar Bin Yassir, Khuzaima Ibn thabit, et beaucoup de Sahaba (compagnons ) .

 

C'est pourquoi, la communauté islamique a été dépourvue de ses dirigeants, ce qui a provoqué le vide du pouvoir. Suite à ce plan malveillant, Muawiya a pu imposer des restrictions offensant sur les musulmans dont l’identité islamique  a été ôtée afin de les obliger à vivre dans l'humiliation et privés de leurs droits humains.

Le professeur et l'écrivain M. Karashi dit : " A l'époque de Muawiya et de son fils Yazid, la nation n'as pas eu le choix ni la volonté, elle était comme un cadavre. Des restrictions ont été  mises en face de cette nation.

Le gouvernement omeyyade a paralysé la pensée des musulmans malgré leur profond amour envers  l'Imam Hussein (as). Cet amour qu’ils ne peuvent pas lui montrer du fait que le gouvernement omeyyade a saisi leurs émotions et leurs pensées par la force de répression."

 

Dès lors, le musulman est devenu comme un mort vivant, et c'est ce qui est considéré comme le problème le plus dangereux, car,  quand la volonté disparaît, l'homme ne sait plus où se diriger, jusqu'à ce qu'il touche le fond et qu'il perd sa capacité de confrontation.

La  Renaissance de l'Imam Hussein (as)  avait  pour but de promouvoir les principes de dignité chez la nation pour qu'elle puisse récupérer sa volonté. La corruption à l'époque omeyyade a atteint une situation très dangereuse. La nation avait besoin d'un énorme évènement, capable de la secouer profondément, et de faire renaître les caractéristiques nobles de l’humanité.

Seule la réalité pratique  qui  crée une relation entre la communauté et les valeurs même si la société fait face à de sérieuses difficultés, c'est pour cela que l'imam Hussein (as) a souligné l'importance de cette réalité, et il en faisait mention dans  la plupart de ses discours.

La Renaissance Husseinite  caractérisée par ses valeurs précieuses et ses buts idéaux, n'est pas venue pour un certain peuple ni sur un certain lieu, mais elle a établi des principes de base prenant soin  de l'humanité. Cette Renaissance devrait être motivation, lutte contre l'injustice et sacrifice de  la vie et de l’argent, puisque la bataille de Karbala ne justifie aucun intérêt personnel. Pour cela, la dimension temporelle a servi en fournissant des éléments de continuité et de renouvèlement jusqu'à l'apparition du HUJJAH , l'imam Mahde (as), qui va conduire les gens et promouvoir la diffusion de la justice sur la Terre.

 

La place de Karbala est devenue un lieu où les valeurs du bien, du courage, de vertu et d'honnêteté ont formé le centre de valeurs idéales dans le monde entier et dans les veines de la communauté. Cette place est une source  excellente de  détermination et de puissance pour la nation. La Renaissance Husseinite a un impact profond pour maintenir les valeurs héroïques dans tous les temps et tous les lieux. C'est pourquoi on dit : quiconque désire de vivre avec dignité, il doit prendre les leçons de la Renaissance Husseinite. Et c'est ce qui est approuvé par la parole de l'imam Sadiq (as): « Mon oncle Abbas ibn Ali (as) était perspicace, tenace croyant, luttait au côté de son frère Hussein (as), il  endura beaucoup jusqu'à son propre martyre en terre de Karbala ».

Également la parole de Sheikh Mohammad Ghazali souligne l'importance de la valeur humaine : " cette valeur humaine ne se manifeste pas par les vérités que l'homme conclut ou par les idées idéales qu'il avait dans son esprit, mais la véritable valeur humaine se manifeste par ses activités, sa vie sociale ou sa vie sentimentale. Puisque, la pensée loin des discussions byzantines, des recherches universitaires, des expériences ne pourra jamais devenir une réalité.

 

Un défaut  se présente dans les plus nobles principes du monde tels que (les droits de l'homme), (l'ONU), (la charte de l'Atlantique), (la protection des minorités), (la justice sociale), et autres principes, parce qu'ils ne sont pas appliqués effectivement dans nos sociétés, et ils ne coïncident pas avec les déclarations de ceux qui sont déjà établis. Pour cela, ces principes, ces propos, ces pensés resteront sans valeur à moins qu'ils soient liés à un  travail digne d'application conforme à l'héritage de l'imamat.

Commentaires
Changer le code
les commentaires de facebook
facebook