Le troisième conseil de son Eminence le grand référent Al-Sayed Al-Sistani aux jeunes croyant(e)s.

992 2016-03-03

Je conseille au jeune croyant(e), de s'efforcer de se perfectionner dans un métier et d'obtenir une spécialité pour lesquels il s'engage. Il en recevra par la suite de nombreuses bénédictions pour le temps qu'il y consacre, quandil dépense de l'argent pour sa famille, quand il présente quelque chose d'utile à la société, quand il fait le bien, quand il acquiert les expérimentations qui affinent sa pensée et augmentent son expérience, et donc,tant qu\'il se fatigue dansl\'effort effectuépour gagner de l\'argent, la bénédiction sur cet argent augmente. Allah aime celui qui lutte pour gagner sa subsistance mais par contre Allah n'aime pas celui qui néglige son travail et subsiste de telle façon ou bien passe son temps à se divertir. Que la jeunesse de chacun de vous ne se termine pas sans avoir un métier ou un domaine spécialisé de travail. Allah  rend la période de la jeunesse abondante d'énergies psychologiques et corporelles pour qu'elles soient le capital humain qui ne doit jamais être dissipé dans l'amusement et dans la négligence.

Que chacun de vous prenne soin de son métier jusqu'à l'expertise pour dire et faire avec savoir et connaissance, et qu'il s'excuse quand il ne sait pas comment répondre ou bien qu'il consulten plus expérimenté que lui. Cela le purifie et tout le monde pourra se fier à lui. Qu'il accomplisse son travail avec patience, avec soin et avec élégance sans que l'argent ne soit son souci nimême gagné sans mérite. L'argent gagné illicitement sera sans bénédiction et celui qui en gagne de cette manière n'est pas à l'abri de l'épreuve difficile qui l'oblige à en dépenser davantage. Cet argent illicite ne rend pas l'homme riche dans cette vie et il sera un malheur pour lui dans l'Au-delà.

Que son âme soit celle qui juge entre lui et l'autrui et qu'il perfectionne le travail des autres comme pour lui-même. Qu'il fasse la charité tant qu'il veut qu'Allah lui fasse la charité. Qu'il sache que le travailleur et le spécialiste dans tel ou tel domaine sont comme les dépositaires de ce travail pour qui lui confie ce travail, alors il doit offrir le conseil à celui qui en a besoin sans le trahir car Allah l'observe et estime son travail et c'est Lui qui rétribue tôt ou tard. La trahison et l'infidélité  sont les actes les plus abominables qu'Allah condamne et ils sont les plus dangereux dans les résultats.

Que les médecins soient ceux qui prennent ces conseils plus consciemment car ils traitent les esprits des gens avec leurs corps. Qu'ils veillent à ne pas négliger ces conseils, par conséquent, s'ils le font, cela aboutit à la mauvaise fin, comme le dit ce proverbe:«le matin pour celui qui l'attend est proche».

Allah, glorifié soit-Il,dit dans Son livre sacré:«Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1. Malheur aux fraudeurs

2. qui, lorsqu'ils font mesurer pour eux-mêmes exigent la pleine mesure,

3. et qui lorsqu'eux-mêmes mesurent ou pèsent pour les autres, [leur] causent perte.

4. Ceux-là ne pensent-ils pas qu'ils seront ressuscités, (…)»

 Il est rapporté que le Prophète (que la salutation et la paix soient sur lui et sur sa famille)  a dit: «Allah aime celui qui, quand il fait un travail, le perfectionne».

 

Que les étudiants et les professeurs dans le domaine universitaire s'occupent de ce qui concerne leur discipline et de ce que les centres scientifiques annoncent en matière d'innovation surtout dans le domaine de la médecine car leurs sciences et aussi leurs traitements doivent être méthodiques selon leur niveau  avancé. En plus ils sont tenus de promouvoir la science qu'ils détiennent en profitant d'utiles articles scientifiques publiés et des découvertes survenues,et d'atteindre un niveau compétitif, si possible, par rapport aux autres centres scientifiques. Et qu'ils ne s'enorgueillissent pas d'être des élèves pour apprendre la science.  

Commentaires
Changer le code
les commentaires de facebook