La Référence religieuse suprême explique les principes de base de l'éthique et des relations sociales

444 2017-12-31

Pendant le deuxième sermon de la prière du Vendredi, dans le saint Sanctuaire husseinite, le 29-12-2017, le représentant de la Référence religieuse, Cheikh Abdul-Mahdi Al-Karbalai a dit : «Le lien le plus fort et le plus important entre les humains est celui de la foi en Dieu Tout-Puissant, parce qu’il représente le secret de l'existence et le but pour lequel Dieu Tout-Puissant a créé la création.»

Il a souligné : «le système islamique a encadré ce lien par le système de droits  parce qu'il veut lui donner le statut de l’obligation et de la force.»

Cheikh Al-Karbalai a identifié les principes de base de l'éthique et des relations sociales, tout en insistant sur la nécessité, pour  chaque personne, de «se voir, de se présenter à cette éthique (combien elle en  possède ?) et de se mettre à l'épreuve » :

 

 

1-   La préservation de  la personnalité morale du croyant : comme l'Islam a insisté sur la préservation de la vie du croyant et sur sa sécurité physique, il a aussi insisté sur l'intégrité de la personnalité morale du croyant ; ceci est représenté par  un ensemble de choses : tant que je suis entré avec ce croyant dans l’état de croyance,  je dois le respecter, préserver sa dignité  et défendre sa personne contre l'humiliation, la méfiance,  le doute et le soupçon...

 

 

2 – La compassion entre les croyants : remarquez qu'il y a des titres importants auxquels  l'Islam a donné de grandes valeurs sociales. (Et Nous ne t’avons envoyé que Miséricorde pour l’humanité. ‘’Saint Coran, Sourate 21, Verset 107’’). Il peut y avoir dans les sociétés d'arrogance et de brutalité que Dieu veut remplacer par la compassion dans les cœurs. Le Prophète (saw) et les Imams immaculés (as) ont voulu la miséricorde entre nous tous et entre nous et les autres ...

3 – Le soutien et la coopération : on peut comprendre le soutien  du croyant à travers  les éléments  suivants : soutenir le croyant contre l’ennemi et contre le mal causé par les Autres.  Conseiller le croyant quand il en a besoin, surtout s’il exerce l'injustice et l'abus contre les Autres…

4 – Le bon traitement : Quand un problème ou un conflit social éclate, le bon traitement et la méthode douce doivent être le moyen par lequel la personne entre dans le cœur de l'Autre pour que ce dernier accepte et  le problème se résolve plus vite parce que la violence aboutit à plus de complexité et le problème s'aggrave et sa solution devient plus difficile. 

 

5 – La communication sociale et l’évitement de la rupture et de l'abandon : l'Islam a fortement encouragé la perpétuation des relations sociales entre les croyants et il a insisté pour maintenir la cohésion et la force de ces relations ; il a aussi travaillé dur pour éloigner la communauté de la foi de toutes les causes qui conduisent à la faiblesse et à la désintégration des liens sociaux entre les croyants. 

Commentaires
Changer le code
les commentaires de facebook
facebook